Visite du PELICANDROME de Beziers -Cap d'Agde

20/06/2018


A l’initiative du SDIS et en particulier du commandant CONTRERAS, une délégation de l’ADCCF34-RCSC a été invitée à visiter le pélicandrome de Béziers Cap d’Agde, qui bien que situé l’aéroport civil de Béziers Cap d’Agde, possède ses propres installations nécessaires à l’accueil de certains avions engagés dans les moyens aériens contre les feux de forêts
durant la saison à risques.
A notre arrivée nous avons eu l’occasion de saluer le colonel FLORES ainsi que le commandant CONTRERAS tous deux présents sur le site mais pour d’autres activités.
Notre hôte et notre guide principal pour cette visite fut le lieutenant RESPLANDY.
Lors d’incendies dans notre département et lorsque nous voyons passer au dessus de nos têtes ces « petits avions
jaunes » nous sommes loin d’imaginer toute la logistique mise en oeuvre pour que les missions soient couronnées
d’efficacité.
Comme dit plus haut le pélicandrome se situe à Béziers en continuité des pistes de l’aviation civile, avec ses bâtiments,
son stockage d’additifs utiles en matière de lutte contre les incendies et aussi les parkings nécessaires à l’accueil des avions
tel que Canadairs si besoin car le Canadair est un avion amphibie qui « écope » (fait son remplissage) sur un plan d’eau de
mer, lac, les Trackers, le Dash, et Air Tractor qui sont basés au nombre de trois sur ce terrain.
Ces avions sont loués par le Conseil Départemental durant la saison « risques feux de forêts »
En premier le lieutenant RESPLANDY nous fait découvrir les installations de stockage et de préparation du « retardant »
qui sera embarqué dans la soute de l’avion.
Au total, trois grosses cuves contenant eau et retardant qui après un savant mélange et par tout un ensemble de
pompes, vannes et tuyaux, chenille de remplissage sera acheminé vers l’avion. (Voir en annexe fiche sur composition
retardant)
Ensuite nous nous rendons sur le tarmac où nous découvrons peint au sol tout un ensemble de données et de zone de
sécurité par rapport à la postions des hélices sur l’avion (à l’avant, sur les ailes….)
Chaque avion a sa place ainsi matérialisé en fonction de sa taille, de son type car les remplissages, et ce afin de gagner du temps, se font moteur en route.
Pour un Air Tractor après que l’avion se soit immobilisé sur son aire de remplissage, le personnel au sol dans un déroulement de manœuvres très bien orchestrées assure le remplissage de la soute (capacité 3000litres) en 2’30‘’. Pour information un Canadair embarque 6000 litres à chaque « écopage » Bien que toutes les précautions soient prises, il tombe toujours au sol du mélange eau/retardant qui est soigneusement lavé et envoyé par des caniveaux vers un bassin permettant après évaporation de l’eau de récupérer le retardant qui est redevenu à l’état de poudre.
Quelques chiffres et plus
Un avion type Air Tractor peut embarquer 3000 litres de produit
Il à une charge totale de 7 tonnes
Une autonomie de 4h30
En charge il vole à environ 180 km/h
A vide il peut voler jusqu’à 300 km/h
Le largage du produit est assisté par informatique et donc entièrement gérable en quantité et en largeur comme en durée, ce qui permet d’ajuster au mieux l’attaque du feu.
Le stock sur site, de produit retardant est de 60 tonnes
La tonne de retardant vaut un peu plus de 2000€
La pompe qui achemine le produit vers l’avion au travers des tuyaux, de gros diamètre, enfouis dans le sol de la piste à un débit de 1500 litres/minute, d’où un remplissage très rapide.
Les hommes qui assurent au sol les manœuvres de remplissage sont tous équipés de casques radio et sont en relations avec le pilote qui reste dans son avion pendant l’opération.
Le pélicandrome est actif de 10h00 le matin au coucher du soleil
Enfin il faut rappeler que ce type d’équipement est unique dans le département et que cela a un coût
Locations des avions Air Tractor 1 800 000€ pour la saison risque feux de forêts
L’heure de vol est estimée à 600€
A cela s’ajoute bien sur d’autres charges.
En conclusion cette après-midi a été toute aussi instructive que conviviale tant par l’accueil qui nous a été réservé que par la qualité des informations données. Il va s’en dire que lorsque nous verrons un Air Tractor dans le ciel notre regard sera différent en nous rappelant tout ce que nous avons pu voir au cours de cette visite.
Un grand merci au SDIS, au commandant CONTRERAS qui est à l’initiative de cette visite et bien sûr au lieutenant RESPLANDY notre instructeur du moment.

 

GG.

 

 

 

 

Please reload

Actualités précédentes

 

Please reload

Recherche par mot clé:
Please reload