Rechercher
  • njuillet

Compte rendu sensibilisation



En février 2016, l’ADCCFF34-RCSC a contacté toutes les mairies ayant un CCFF pour proposer une sensibilisation ‘Risques Feux de Forêts’ aux classes primaires de leurs écoles. Quatorze d'entre elles ont répondu favorablement à notre proposition : Sussargues, Saint Jean de Cornies, Galargues, Castelnau, Assas, Jacou, Saint Bauzille de Montmel, Vailhauques, Grabels, Teyran, Montferrier sur Lez et Valergues, ainsi que Garrigues et Saint Hilaire de Beauvoir même si ces deux dernières communes n’ont pas de CCFF mais elles accueillant des enfants des communes de Galargues et du Triadou.

Notre action a été menée par huit membres de la Commission Sensibilisation, qui ont ainsi sensibilisé environ 750 élèves des classes de CE2, CM1 et CM2. Un diaporama leur a été projeté et des temps de paroles questions/réponses ont permis aux enfants de débattre activement et avec grand intérêt. De nombreux sujets ont été abordés comme la faune et la flore, le débroussaillement, les départs de feux que peuvent provoquer les mégots de cigarettes et bien d’autres sujets encore. Nous avons terminé ces rencontres avec la distribution de dépliants précisant les consignes de sécurité et d’alerte en cas de nécessité.


Nous remercions tout particulièrement les enfants de l’une classe de l’école de Grabels qui, comme l’année dernière après notre intervention, ont envoyé un courrier à l’Association où chacun expliquait en deux phrases ce qu’il avait retenu de notre intervention. Cela fût fort touchant. Voici quelques phrases rédigées par les enfants : « je retiens que les parents ne doivent pas jeter les mégots de cigarette sur la route », « les barbecues sont interdit en forêt », « il faut que les parents débroussaillent », « il ne faut pas brûler les feuilles et les branches chez nous », etc.

Nous constatons toujours un grand intérêt de la part de certains enseignants, et nous les en

remercions vivement.

45 vues

Posts récents

Voir tout

AG 2020 et COVID19

Notre Association Départementale, comme tout le monde vit une situation inédite. Pour des raisons sanitaires, elle se trouve aujourd’hui dans l’impossibilité de mettre en place une Assemblée Générale